L’équipe Polux est certifiée Opquast

L’équipe Polux est certifiée Opquast
Agence 27.09.21 Ecrit par

En ce beau mois de juillet 2021, les membres de l’équipe de Polux ont passé la certification “maîtrise de la qualité en projet web”, délivrée par l’organisme Opquast. On vous explique à quoi sert cette formation dédiée à la qualité web, et pourquoi nous avons décidé de passer par les bancs de cette école virtuelle !

 

Qualité web : qu’est-ce que la certification Opquast ?

Pour reprendre les mots de ses créateurs, la certification Maîtrise de la qualité en projet web a pour but de “rendre le web meilleur”. Rien que ça ! Plus concrètement, cette certification consiste en une formation de 14 heures, 200 pages de contenu et un examen final noté sur 1000. Elle cherche à donner une meilleure appréhension globale de ce qui fait la qualité d’un site web à travers des critères concrets, vérifiables, construits et approuvés par une large communauté d’experts du web.

 

 

 

C’est quoi, un site web de qualité ?

Vaste programme, donc, que celui de cette formation, qui amène une question plutôt épineuse : comment définit-on ce qu’est un site web de qualité ? Cette interrogation, l’Opquast cherche à y répondre depuis sa création en 1999. Même s’il n’y a pas de réponse absolue, ces experts du domaine ont choisi de prendre en compte 5 grands piliers dans l’approche de la qualité web. Il s’agit du modèle VPTCS.  Créé par Elie Sloïm et Eric Gateau en 2001, il couvre la totalité d’un parcours utilisateur sur un site web.

 

V comme visibilité : le site web doit pouvoir être trouvé facilement
P comme perception : le site web doit pouvoir être utilisé de façon fluide
T comme technique : le site web doit bien fonctionner
C comme contenus : le site web doit proposer des contenus de qualité
S comme services : le site web doit permettre d’assurer un service fiable suite au passage du visiteur

 

Des critères indicateurs de la qualité d’un site ont été compilés par l’Opquast. Ils sont actuellement au nombre de 240, qui peuvent donc être répartis entre les différentes étapes couvertes par le modèle VPTCS. De fait, ces critères concernent donc aussi un grand nombre de corps de métier. Il s’agit de règles vérifiables et concrètes. Par exemple : les métadonnées sont-elles présentes dans le code source de chaque page ? Le site web utilise-t-il un protocole https ? Ou encore : les conditions de vente ou d’utilisation sont-elles bien indiquées ? L’idée de la formation est donc d’apprendre à connaître ces bonnes pratiques pour améliorer les sites et mieux prendre en compte l’utilisateur, mais pas seulement.

 

 

La certification qualité web, quel intérêt ?

  • Une expérience utilisateur améliorée : en prenant en compte des impératifs de qualité basés sur un parcours utilisateur, celui-ci est remis au centre du processus de création du site web. On obtient donc des sites plus fluides et plus simples d’utilisation.
  • Une meilleure “culture du web” : cette certification propose une approche globale, qui vise à mieux comprendre les enjeux des corps de métier. En fait, il s’agit tout simplement d’apprendre à parler la même langue ! Mieux se comprendre entre UX designer, graphiste, commercial, rédacteur, gestionnaire de projet et tutti quanti, cela permet de garantir un processus de création plus efficace.
  • La prise en compte de l’accessibilité web  : enfin, cette formation permet de réfléchir à l’utilisateur dans sa diversité : âge, langue, compétence, aptitudes physiques ou mentales, accès à la technologie… Elle permet donc de travailler pour une meilleure accessibilité des sites web.
  • Une sécurité web renforcée : la qualité d’un site passe aussi, bien évidemment, par sa sécurité. Une piqûre de rappel sur les critères phares de sécurité n’est donc jamais à négliger.

 

 

Et pour vous, la qualité web, ça change quoi ?

Forcément, tout cela, ça donne en finalité des sites web de meilleure qualité. Être rigoureux sur des critères de qualité étalons nous permet de créer des sites plus efficaces, plus agréables à utiliser, en respectant un processus de création plus fluide, mais aussi de diminuer les risques liés à la sécurité… Ces sites web ont également de bonnes chances d’être plus écologiques, puisque de nombreux critères rejoignent ceux de l’éco-conception web.

 

Le contrôle qualité appliqué sur les sites que nous créons est aussi plus précis, puisque nous utilisons la checklist Opquast de bonnes pratiques qui regroupe les fameux critères de qualité. Elle nous permet de vérifier point par point que nous ne sommes pas passés à côté d’un détail d’importance. D’ailleurs, si vous avez aussi envie de tester vos compétences sur le sujet de la qualité web avec une version abrégée de l’examen, il existe un test court en 10 questions pour vous exercer…